Transformation : la compréhension de l’information

Au cours de ma vie, j’ai vécu de profondes transformations – qu’elles soient physiques, ou en rapport avec ma vie et mon environnement… J’ai, par le biais de cette transformation appris plusieurs choses : entre autres, j’ai pu voir que la compréhension de l’information (dans le sens de la donnée) permet d’agir sur la manifestation des phénomènes du plan physique – au niveau du corps, de sa vie en général, de notre environnement, etc … 

Malgré la difficulté du sujet, je vais essayer d’être le plus clair et le plus juste possible dans mon texte, tout en balayant divers aspects. Cet article aura sans aucun doute une suite au vu de sa complexité.

 

L'information, à l'origine de la manifestation

L’information est partout, et prend de nombreuses formes différentes – mais qu’elle soit une pensée, une onde électrique ou une hormone, sa nature est semblable ; elle correspond à l’expression d’un message. 

Imaginez-vous le monde, comme étant composé d’une infinité d’informations qui circulent de façon à le faire exister. Le plan physique qui nous est si palpable est en réalité un condensé d’information, car très complexe et très dense par sa nature. Dans le monde physique les informations entrent en concurrences et produisent d’autres informations visant à « harmoniser » le tout. Finalement l’entièreté parvient à coexister, mais cela sous une structure assez rigide, soumise à des lois strictes et lentes. 

Seulement le plan physique ne peut pas se nourrir entièrement de lui-même, il a besoin – à l’image de ce que représente la nourriture pour notre ADN – d’information décomposée (plus pures). C’est ainsi qu’il va puiser dans des plans plus « légers », où l’information est moins dense. C’est-à-dire sur des plans plus subtils, appartenant au domaine de l’énergétique  ( champs magnétiques, bioénergies…) qui lui-même va puiser dans une série de plans encore moins denses, du domaine des idées et des concepts. 

Ce qui est important à comprendre là-dedans, c’est que même si le plan physique est très dense (par la quantité des informations qu’il contient), il reste influencé par les plans plus légers/subtils dont il se nourrit.

 

Au niveau humain

Ce qui est intéressant, c’est de mettre ça à notre niveau. En tant qu’humains nous appartenons par notre corps au plan physique, mais aussi aux plans plus subtils. Nous émettons des pensées, et celles-ci n’échappent pas plus aux règles que notre corps physique. En fonction de leur intensité, elles vont tôt ou tard servir à nourrir le plan physique, et donc l’influencer.

C’est là que l’on comprend toute l’importance du travail que l’on a à faire sur soi et sur la justesse de ses pensées.

Épigénétique

L'exemple concret de la transformation du physique par le non-physique

Si il y a bien une chose qui illustre à merveille ce lien entre le physique et le non-physique c’est bien les dernières avancées scientifiques en matière d’épigénétique. 

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous l’explique d’une manière courte :

L’épigénétique c’est une découverte récente à propos de l’encodage de notre ADN… On sait depuis longtemps séparer deux types de gènes : les gènes codants responsables de nos caractéristiques physiques (2% de notre ADN), et les gènes non codants (98%) appelés pendant longtemps « ADN poubelle » car on ne lui trouvait pas d’utilité. 

Seulement l’épigénétique démontre que l’ADN non codant est non seulement responsable de la modification des gènes codants, mais aussi que l’ADN codant est sensible à notre façon de vivre : alimentation, taux de stress, pensées, états psychologiques, environnement proche, etc… 

En bref, le style de vie mais aussi les pensées et les états psychologiques, agissent sur l’expression physique de notre corps.

>> en savoir plus sur l’épigénétique : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/epigenetique

L'Intention, une information pure

Quand on a compris que l’information est la base de la structure de notre monde, nous pouvons utiliser consciemment ce mécanisme naturel. Nos pensées agissent sur les plans subtils , ainsi en projetant une pensée active / intention, nous agissons à distance sur l’expression du monde physique. 

Projeter une intention c’est d’abord se demander : maintenant , où est-ce que je vais? Qu’est-ce que je désire ? Qu’est-ce qui est bon pour moi ? Et y penser en se disant, « c’est ça que je veux », « je vais aller dans cette direction ». 

Dans tous les domaines, je trouve qu’il est nécessaire de voyager dans le sens du courant universel, et non pas à son encontre. Ainsi, vous et votre pensée avez un faible impact si l’intention est basée sur le contrôle de votre vie. En réalité il n’est pas nécessaire d’être dans le contrôle pour s’accomplir. Quand vous êtes dans le contrôle vous ne voyez qu’une seule option pour votre vie, et cette option est parfois à contre-courant… Une intention qui fonctionne, c’est se focaliser sur le but, et pas la manière dont vous allez y arriver. Mais demandez vous vraiment, au plus profond de vôtre être, ce qui résonne juste en vous. Ayez avant toute intention, la volonté d’avancer vers ce qui est juste pour vous, afin de pouvoir vous épanouir.

De l'intention à la transformation

Même si l’intention ne suffit pas à la transformation de notre vie, de notre corps – car il y a aussi le problème de l’inconscient, des blocages psychologiques, des mémoires cellulaires, des paramètres extérieurs, etc… – l’intention c’est la force créatrice qui permet de nous transformer, de façon à être de plus en plus en adéquation avec nous-même et avec l’Univers. – car finalement le but de la transformation sur le plan personnel, c’est de s’approcher au maximum de cet état d’adéquation totale avec notre être profond.

Mon expérience personnelle

Afin de ne pas trop complexifier cet article – qui l’est déjà beaucoup de par son contenu mais aussi par l’étendue des thèmes abordés – je vous propose d’en parler dans un prochain article. 

 

 

« C’est seulement maintenant que je réalise cette transformation qui a opéré en moi et dans ma vie. Au début je la ressentais plus comme une prise de commande au sein de ma propre vie. Une libération qui s’est avéré être une transformation profonde. Un retour à ma propre source. »

Elohriël

Cet article est protégé par des droits d’auteurs, afin de préserver son intégrité, le partage (même partiel) fait autrement que par le moyen d’un lien vers cette page n’est pas autorisé.