Texte d’inspiration : Un autel sans idole

Ce fût sans aucun doute la plus grande épreuve de sa vie. 

Il avait construit bien des temples ; des sublimes, des grandioses, tous plus  beaux et plus superbes. Mais celui-ci allait se démarquer de tous les autres, car il constituerait un défi plus grand que jamais. 

Jamais il n’aurait soulevé des pierres aussi lourdes , jamais il n’aurait bâti des colonnes aussi imposantes, jamais il n’aurait été aussi haut. 

Ce temple qui s’élèverait jusqu’aux cieux surplomberait le monde. 

Ô combien il serait difficile de gravir ses marches et ainsi d’aller au plus haut et en son centre, atteindre le sanctuaire.

Il y aurait là un autel, au centre de toutes choses, et pourtant sans idole, sans symbole. Un autel vide qui vous met face à vous-même et face au néant. 

Bien que l’on puisse s’y prosterner ; plus de maître, plus de serviteur, simplement vous-même et le monde. Face à vos propres décisions, face à la vie.

 

 

 

Elohriël

Cet article est protégé par des droits d’auteurs, afin de préserver son intégrité, le partage (même partiel) fait autrement que par le moyen d’un lien vers cette page n’est pas autorisé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *