Hors de l’emprise

Si je devais parler à l’Homme qui se croit si grand, je lui dirais qu’il n’est rien. Je lui dirais qu’il n’est pas si grand, pas si important. Que son arrogance le dessert et lui fait perdre toute valeur, toute souveraineté.
À tous ceux qui pensent et qui ne vivent pas, à tous les « bien-pensants » qui croient décider de la norme. Je leur dis qu’ils ne décident de rien, et que la vérité qu’ils (s’)imposent n’est qu’une façon de fuir leur propre impuissance.
À tous ceux qui détruisent la Terre, celle qui m’accueille et me nourrit ; je leur dis qu’on ne saccage pas le fruit de la vie sans impunité. Car si grand qu’ils se croient, ils seront tout petits devant le résultat de leur inconscience. La vie triomphe toujours, elle a déjà traversé des épreuves avant celle que lui tend l’Homme aujourd’hui. Elle saurait renaître de ces cendres une nouvelle fois.

L'Humain est fait pour être souverain

Souverain de sa vie, de ce qu’il crée, de ce qu’il protège.
La souveraineté n’est pas caractérisée par le pouvoir sur autrui, elle qualifie ceux qui ont découvert la force qui réside en eux , la force d’agir, de décider, d’instaurer l’équilibre.
C’est la totalité des humains qui devraient cultiver leur propre souveraineté. Car le monde humain actuel manque de noblesse.
Mais comme toujours, j’ai confiance en l’Homme car je vois par-delà le voile qui recouvre son cœur, cette lumière, bel et bien existante.

Quoi de neuf sur la planète bleue?

Pendant trop longtemps la Terre a été gouvernée par des personnes irresponsables, ayant pour seul but de survivre grâce à l’emprise et le pouvoir porté sur autrui.
Aujourd’hui, j’estime que cela a assez duré. Ce n’est pas du destin de l’être humain que de rester sous emprise ; il doit au contraire s’exprimer, travailler main de la main, créer, communiquer.
Loin de toute utopie, je sais désormais que cela est possible et je sais que cela va changer.
Le voile tombe peu à peu, de jour en jour. Et la plupart des gens ne mesurent pas l’importance du tournant qu’est entrain de prendre l’humanité. Mais les schémas de pensée sont de plus en plus faibles – même s’ils donnent l’impression du contraire.
C’est une révolution silencieuse. Bien que certains signes soient déjà visibles aujourd’hui, ils ne le sont pas pour tout le monde.
Aujourd’hui je ressens en moi une grande rage. Non pas celle qui, remplie de haine, assombrit la Terre ; mais une rage créatrice qui rend vivant tout ce qu’elle touche.

Elohriël

 

Cet article est protégé par des droits d’auteurs, afin de préserver son intégrité, le partage (même partiel) fait autrement que par le moyen d’un lien vers cette page n’est pas autorisé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *