Fleurs hivernales

Il était une fois un cerisier au coeur gelé, qui disait que jamais il ne pourrait aimer.

Ne jaimais s’ouvrir, pour ne jamais souffrir…

Pourtant un jour, il croisa la route de l’été.
C’est l’été sec qui fit fondre son coeur et voici, que dessous la glace naquit,
un milier de fleurs au parfum doux.

L’été abreuvé de la glace qui avait fondu, devenu moins sec et plus fertile.

L’été partit,
car tout comme le vent qui souffle, rien n’empêche le cycle des saisons.

Au retour de l’hiver, la glace était revenue,
Ce n’était pas elle qui l’empêchait de fleurir.
Il aurait pu attendre le printemps et pourtant,
il en vallait bien la peine de fleurir dans l’instant.

Les fruits ne viendront pas, ils ne seront pas pour cette saison.
Mais il est juste beau de fleurir sans attendre, il est beau d’emerveiller et de braver ce qui nous paraît impossible ou nous fait peur,
pour la beauté du geste et pour se sentir vivant,
Le temps de revoir un jour l’été tant désiré.

Il était une fois un garçon au coeur gelé, lui qui était né sous les glaces de janvier rencontra l’été.
Il dit, c’est moi le cerisier, je fleurit deux fois,
Sous le vent chaud et dans le froid.


Elohriël


Cet article est protégé par des droits d’auteurs, afin de préserver son intégrité, le partage (même partiel) fait autrement que par le moyen d’un lien vers cette page n’est pas autorisé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *